“Blackout” sur Facebook: l’Australie rejette les “menaces” et convoque Zuckerberg… – UOL

22 février 2021

Le black-out des nouvelles que Facebook a promu hier (18) en supprimant les liens des médias australiens sur le réseau social a provoqué une révolte généralisée. Après avoir écrit que l’attitude de l’entreprise était “aussi arrogante que décevante”, le Premier ministre australien Scott Morrison a convoqué vendredi une conférence de presse pour dire qu’il ne céderait pas aux “menaces”. Il a souligné qu’il avait déjà parlé avec Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Facebook, et a appelé au “retour à la table [des négociations]”.

L’Institut

À la fois enjeu de nos sociétés démocratiques et ingrédient stratégique pour les acteurs économiques, les données numériques sont au coeur des grands questionnements autour du monde digital. La gouvernance des données ne peut plus s’en remettre au hasard des initiatives isolées ou aux simples lois du marché : elle doit être, à différents niveaux, régulée, organisée, codifiée. Si le règlement européen RGPD constitue une avancée majeure reconnue bien au-delà des frontières de l’UE, il ne suffira pas.

Initiative de juristes, chercheurs, universitaires, ONG, acteurs de l’écosystème numérique et personnalités publiques, l’Institut des Droits Fondamentaux Numériques est né de cette importance et de l’urgence d’une réelle gouvernance des données, protectrice à la fois des droits des individus (citoyens, consommateurs), et de ceux des entreprises et organisations.

Plus d’articles

Les données : le nouvel or bleu ? #iDFRightsLive mardi 9 mars – 9h-10h30

Les données : le nouvel or bleu ? #iDFRightsLive mardi 9 mars – 9h-10h30

Vie privée, données des entreprises : quelles réglementations en Europe ?
Faut-il créer un marché des données ?
L’ institute for Digital Fundamental Rights, a le plaisir de vous convier à sa toute première conférence en ligne sur la protection des données personnelles en Europe dont la France.

EUROPE/ETATS UNIS : D’UNE EXTRATERRITORIALITE A L’AUTRE

EUROPE/ETATS UNIS : D’UNE EXTRATERRITORIALITE A L’AUTRE

Jean-Pierre Spitzer
Le vaccin Pfizer est allé prioritairement à ceux qui, non seulement ont payé plus cher, ce qui peut paraitre justifié, mais qui ont également permis à Pfizer de recueillir toutes les données des vaccinés.

Contactez-nous

Adresse

179, boulevard Haussmann 75008 Paris

Restez informés

Recevez régulièrement les actualités de

Suivez-nous sur les réseaux