“Pour une Déclaration des droits et libertés fondamentaux numériques”

Tribune dans le Journal du Dimanche du 19 octobre 2019

L’ex-eurodéputé Jean-Marie Cavada, avec des membres du collectif Digital Human Rights, juge indispensable l’adoption d’un “nouveau cadre éthique et juridique accessible aux êtres humains et assimilable par l’intelligence artificielle”. Voici leur tribune au JDD.

“L’aspect le plus inquiétant de la révolution numérique que nous accueillons, reconnaissons-le, avec une certaine gourmandise, est cette gigantesque capacité de collecte, de stockage et d’agrégation des données personnelles, analysées, gérées à travers l’intelligence artificielle. Hors de contrôle, l’utilisation du big data vient percuter les valeurs inscrites, parfois depuis des siècles, dans les textes, déclarations, chartes et principes des droits et libertés fondamentaux.

L’Institut

À la fois enjeu de nos sociétés démocratiques et ingrédient stratégique pour les acteurs économiques, les données numériques sont au coeur des grands questionnements autour du monde digital. La gouvernance des données ne peut plus s’en remettre au hasard des initiatives isolées ou aux simples lois du marché : elle doit être, à différents niveaux, régulée, organisée, codifiée. Si le règlement européen RGPD constitue une avancée majeure reconnue bien au-delà des frontières de l’UE, il ne suffira pas.

Initiative de juristes, chercheurs, universitaires, ONG, acteurs de l’écosystème numérique et personnalités publiques, l’Institut des Droits Fondamentaux Numériques est né de cette importance et de l’urgence d’une réelle gouvernance des données, protectrice à la fois des droits des individus (citoyens, consommateurs), et de ceux des entreprises et organisations.

Contactez-nous

Adresse

179 boulevard Haussmann, 75008 Paris

E-Mail

contact@idfrights.org

Abonnez-vous à notre Newsletter

Vous recevrez toutes les actualités relatives à la protection des données et de  l’Institut.

Suivez-nous sur les réseaux