Pascal Ruffenach, Bayard Presse :“Les droits voisins, un pied de nez à ceux qui disent que l’Europe n’accouche de rien” – Le Nouvel Économiste

4 octobre 2021

Extraits de la série de podcasts ‘Presse, Gafa, et droits voisins’, réalisée en association avec l’Institut des droits fondamentaux numériques, IDFRights.
Interview menée par Jean-Marie Cavada

Jean-Marie Cavada. Nous reprenons une série d’entretiens, qui va durer de longues semaines à cheval sur l’année 2021 et l’année 2022, afin que vous puissiez prendre connaissance de la situation économique de la presse. Le premier hôte en cette rentrée est Pascal Ruffenach, le président du directoire du groupe Bayard. Première question, quelle est votre observation sur la situation de la presse ?

Pascal Ruffenach. La presse quotidienne sort renforcée de cette période du Covid dans son lien avec les lecteurs et les Français. Jamais il y a eu autant d’audience. La situation a montré le besoin d’information, de pédagogie et d’éducation. Nous sortions d’une grave crise de la distribution de la presse sous l’effet d’une baisse de ventes des quotidiens en particulier, et de l’ensemble de la presse en général, exceptée peut-être la famille des journaux destinés aux jeunes. L’impression est en profonde restructuration. Cette industrie de coûts fixes s’avère très compliquée à faire vivre avec moins de journaux papier à imprimer. Mais pour ce qui est de la création éditoriale et journalistique, la presse se porte aujourd’hui très bien en France.

“Pour ce qui est de la création éditoriale et journalistique, la presse se porte aujourd’hui très bien en France”

J-M.C. Le paradoxe est que la crise a renforcé les liens entre les publications et les lecteurs…

P.R. L’intermédiation des plateformes est totalement incroyable. Internet est née sur cette idée libertaire qu’il est possible […]

L’Institut

À la fois enjeu de nos sociétés démocratiques et ingrédient stratégique pour les acteurs économiques, les données numériques sont au coeur des grands questionnements autour du monde digital. La gouvernance des données ne peut plus s’en remettre au hasard des initiatives isolées ou aux simples lois du marché : elle doit être, à différents niveaux, régulée, organisée, codifiée. Si le règlement européen RGPD constitue une avancée majeure reconnue bien au-delà des frontières de l’UE, il ne suffira pas.

Initiative de juristes, chercheurs, universitaires, ONG, acteurs de l’écosystème numérique et personnalités publiques, l’Institut des Droits Fondamentaux Numériques est né de cette importance et de l’urgence d’une réelle gouvernance des données, protectrice à la fois des droits des individus (citoyens, consommateurs), et de ceux des entreprises et organisations.

Plus d’articles

Contactez-nous

Adresse

179, boulevard Haussmann 75008 Paris

Restez informés

Recevez régulièrement les actualités de

Suivez-nous sur les réseaux